Pièces Montées

96 logements sociaux

Le Mans (72)


Morceau de ville autour d’un jardin

La libération du terrain occupé par les entrepôts et bureaux des « comptoirs modernes », fait naître un nouvel îlot à recomposer dans le respect d’un environnement urbain existant, intégrant une réflexion pour une urbanité de qualité.
Le projet s’inscrit dans le principe du réseau viaire existant. Deux nouvelles rues traversent l’îlot et distribuent un programme mixte de 37 maisons, 3 immeubles de 19 logements chacun, un jardin et des stationnements.
La typologie urbaine est reprise par la construction de maisons en bandes, façade sur rue, terrains privatifs à l’arrière. Les séjours traversants bénéficient des vues et de l’ensoleillement rue et jardin.
A l’est, face au large dégagement de la voie ferrée, s’alignent 3 collectifs, à 4 façades libres qui rassemblent autour d’eux différentes thématiques urbaines : rue, clos végétalisés, parkings.
L’architecture de ce nouveau quartier est déclinée et répétée avec diverses variantes  : un socle maçonné et un niveau d’étage en bois (ossature et bardage). Ainsi, jeux de peaux, de hauteurs, de couleurs, d’authenticité de matériaux marquent l’identité de cet espace de voisinage.
Un jardin central commun, véritable poumon vert, crée le lien en cœur d’îlot. Un écrin boisé autour du parking procure ombre et discrétion, par la plantation assez dense d’essences de hautes tiges, laissant par endroit des respirations, petites clairières, zones de jeux et de repos.
Morceau de ville autour d’un jardin

La libération du terrain occupé par les entrepôts et bureaux des « comptoirs modernes », fait naître un nouvel îlot à recomposer dans le respect d’un environnement urbain existant, intégrant une réflexion pour une urbanité de qualité.
Le projet s’inscrit dans le principe du réseau viaire existant. Deux nouvelles rues traversent l’îlot et distribuent un programme mixte de 37 maisons, 3 immeubles de 19 logements chacun, un jardin et des stationnements.
La typologie urbaine est reprise par la construction de maisons en bandes, façade sur rue, terrains privatifs à l’arrière. Les séjours traversants bénéficient des vues et de l’ensoleillement rue et jardin.
A l’est, face au large dégagement de la voie ferrée, s’alignent 3 collectifs, à 4 façades libres qui rassemblent autour d’eux différentes thématiques urbaines : rue, clos végétalisés, parkings.
L’architecture de ce nouveau quartier est déclinée et répétée avec diverses variantes  : un socle maçonné et un niveau d’étage en bois (ossature et bardage). Ainsi, jeux de peaux, de hauteurs, de couleurs, d’authenticité de matériaux marquent l’identité de cet espace de voisinage.
Un jardin central commun, véritable poumon vert, crée le lien en cœur d’îlot. Un écrin boisé autour du parking procure ombre et discrétion, par la plantation assez dense d’essences de hautes tiges, laissant par endroit des respirations, petites clairières, zones de jeux et de repos.

Maître d’ouvrage :
SAMO – Nantes

Mandataire :
Icade G3A

Équipe de maîtrise d’œuvre :
Pièces Montées architectes - mandataire
Atelier Horizons – paysagiste
ECS Ingénierie - BET Fluides
La Suze VRD - BET VRD
FL Ingénierie – OPC

Date de réalisation : Septembre 2006

Programme :
Construction de 96 logements sociaux collectifs et individuels, Rue Jean Jacques Rousseau et rue Denis Papin, Le Mans

Qualités environnementales :
Double orientation de tous les séjours et constructives
Choix du matériau bois en structure et bardage
Plan masse : densité maîtrisée, végétalisation

Surfaces :
SHAB : 6 515 m2
Collectifs 57 logements : 4 735 m2 (SHON)
Individuels avec garages 39 logements : 3 604 m2 (SHON)
VRD espaces verts 16 000 m2

Montant des travaux :

5 459 730 € HT (compris VRD) soit 838,02 € HT/m2 SHAB
4 894 353 € HT (hors VRD) soit 751,24 € HT/m2 SHAB

Mission :
Mission de Base , EXE VRD et lot chauffage, OPC